Hommage à Bernard Noël

« Contre-Mort »

Il s’agit là du titre qui me revient à l’instant de l’un de ses poèmes, daté de 1954.

Bernard Noël s’est éteint dans la nuit de ce 13 avril dernier, désormais peut-être définitivement « contre », comme il l’a toujours été, tout à la fois critique ou opposant redoutable et tellement proche aussi bien que touchant. « Contre », ce mot qui en appelle d’autres, engendrant ainsi de multiples sens est pour nous un de ses mots peut-être parmi les plus évocateurs de son style et de son éthique.

Depuis plus d’un demi-siècle, il séjournait régulièrement dans sa résidence de Mauregny-en-Haye en proximité de la ville de Laon où durant les années 80, bien avant le départ de nos éditions, il participa activement à nos actions associatives d’alors : lectures poétiques, rencontres et expositions artistiques, il était là, le public aussi, grâce à lui, sa culture immense, sa présence artistique, sa voix incomparable. Bonheur et étonnement, notre dette est immense.

Et puis il y eu le départ de nos éditions cadastre8zéro qu’il encouragea en dirigeant notre collection de poésie « DONC », pour laquelle il écrivit ces quelques mots qui en fixent la ligne :

Donc… est un mot qui marque toujours la conséquence et parfois la surprise. La publication d’un livre est la conséquence d’une surprise. Aussi le mot « donc » exprime-t-il la conclusion qui donne forme à des livres susceptibles de constituer une collection, c’est-à-dire un lieu de résistance de notre langue à sa dégradation.

Enfin les éditions cadastre8zéro durant une dizaine d’années, jusqu’en octobre 2018, accompagneront l’écriture et la construction avec le peintre François Rouan d’un ensemble de trois ouvrages en versions bilingues. Le premier « Ce jardin d’encre », en version français-espagnol traduit par Sara Cohen devenu pour les deux suivants : « Le Chemin d’encre » en français–arabe, traduit par Mohammed Bennis et la dernière en français-anglais, traduite par Elena Rivera.

Jean-Pierre Sintive, son ami éditeur, fondateur des Éditions Unes et l’un de ses lecteurs les plus importants avait tenu à nous confier peu de temps avant sa disparition récente que cet ensemble constituait à ses yeux l’une des œuvres majeures de Bernard Noël.

Et maintenant ? La question que nous adresse l’écrivain Alain Marc est certainement celle de tous ceux, auteurs et éditeurs orphelins comme nous, pour lesquels Bernard Noël était tellement là, ami, correspondant présent et attentif… Venir encore contre son œuvre immense qui demeure, incomparable, intense, complexe et toujours à lire…

Mireille et Philippe Béra — Éditions cadastre8zéro


Rencontres

Retrouvez sur notre page FaceBook des photos de nos différentes rencontres !


Vient de paraître

Le chemin d’encre (2)
Bernard Noël
Rouan François

Et son tirage de tête
La Baie fait un somme (épuisé)
Sylvie Payet
Philippe Lacoche
Sur des photographies de Clément Foucard
Depuis une fissure
Elisa Biagini
Prix 2018 de la Revue Nunc
catégorie poésie étrangère